Québec lance le Plan d'action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023

GATINEAU, QC, le 13 août 2018 /CNW Telbec/ –

Le gouvernement du Québec dévoile le Plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023 – Vers une économie plus verte et prospère, doté d’une enveloppe de 147,5 millions de dollars sur cinq ans. Ce plan d’action permettra d’appuyer les entreprises québécoises dans le développement et l’implantation de technologies propres, ainsi que dans leur démarche d’adoption de pratiques d’affaires écoresponsables. Les interventions du gouvernement du Québec devraient entraîner au total des investissements publics et privés de plus de 370 millions de dollars.

La vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, accompagnée de la députée de Hull, Mme Maryse Gaudreault, a présenté aujourd’hui les grandes lignes et les mesures phares du plan d’action.

Un plan d’action fondé sur trois objectifs stratégiques

  1. Accroître la compétitivité de l’économie québécoise tout en réduisant son empreinte environnementale.
  2. Faire rayonner davantage les entreprises du Québec contribuant à la croissance propre sur les marchés locaux et internationaux.
  3. Augmenter la proportion d’entreprises québécoises qui mettent en œuvre des pratiques d’affaires écoresponsables, y compris l’adoption de technologies propres.

Des cibles ambitieuses à atteindre d’ici 2023

  • Augmenter de 20 % la proportion d’entreprises québécoises qui mettent en œuvre des pratiques d’affaires écoresponsables, y compris l’adoption de technologies propres.
  • Atteindre 3 milliards de dollars de ventes par les entreprises de technologies propres et de biens et services environnementaux.

Trois axes soutenus par des mesures phares

Axe 1 – Des entreprises plus vertes dans toutes les régions du Québec :

  • une démarche intégrée et structurante d’accompagnement et de financement visant l’adoption de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres;
  • le soutien à des projets en économie circulaire, au bénéfice des entreprises;
  • un appui à des projets d’investissement visant l’implantation de technologies propres.

Axe 2 – Des entreprises de technologies propres innovantes et à la conquête des marchés :

  • un soutien accru à la réalisation de projets d’innovation et de vitrines technologiques;
  • un appui renforcé à la commercialisation des technologies propres par le partage d’intelligence d’affaires et des activités de maillage;
  • la mise en place d’un nouveau fonds de capital de risque afin de financer la croissance des entreprises québécoises de technologies propres et la commercialisation de leurs produits et services.

Axe 3 – Un environnement d’affaires favorable à la croissance et aux technologies propres :

  • la création du Carrefour québécois de l’économie verte, accessible sur le site d’Entreprises Québec;
  • le développement des compétences des entreprises, des acteurs socioéconomiques et de la main-d’œuvre pour réussir la transition vers une économie verte;
  • la création de l’Observatoire de l’économie verte, en collaboration avec l’Institut de la statistique du Québec.

Citations :
« Grâce à ce plan d’action, notre gouvernement soutient le développement des entreprises québécoises et les encourage à mettre en œuvre des pratiques d’affaires écoresponsables, ce qui permettra d’accroître la compétitivité de l’économie du Québec, tout en réduisant notre empreinte environnementale. C’est en travaillant ensemble que nous serons en mesure d’accélérer notre transition vers une économie plus verte et durable, au bénéfice de la prospérité de tout le Québec. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Le plan d’action lancé aujourd’hui conjugue le développement économique et l’atteinte de nos objectifs environnementaux. L’implantation à grande échelle de technologies propres est en effet nécessaire à nos efforts de lutte contre les changements climatiques. Il est dans l’intérêt du secteur privé de contribuer pleinement à l’adoption des technologies propres existantes et à la mise en œuvre de nouvelles solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Par les investissements annoncés, le gouvernement du Québec entend, lui aussi, faire sa part pour soutenir la révolution technologique dans une perspective de développement durable. »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Ce plan d’action pose un nouveau jalon vers l’établissement d’une économie plus verte, innovante et performante, laquelle sera une source d’occasions d’affaires pour les entreprises de tous les secteurs d’activité et de toutes les régions du Québec. C’est l’ensemble de la société québécoise qui ressortira gagnante du changement de culture organisationnelle que propose ce nouveau plan d’action gouvernemental. »

Pierre Moreau, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Le développement des compétences de la main-d’œuvre est primordial pour soutenir le virage vert des entreprises. La Stratégie nationale sur la main-d’œuvre 2018‑2023, que nous avons lancée au printemps dernier, prévoit justement de nombreuses mesures pour que nos travailleuses et nos travailleurs soient les plus performants possible au sein d’un marché du travail en constante évolution. Je suis convaincu que cette stratégie et le plan d’action lancé aujourd’hui seront bénéfiques pour l’économie du Québec. »

François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale

« C’est l’ensemble des Québécois qui bénéficiera des retombées du Plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023. Nous pouvons nous attendre à un grand rayonnement de ce plan d’action dans toutes nos régions, y compris celle de l’Outaouais, qui a beaucoup à offrir à ce chapitre. »

Maryse Gaudreault, députée de Hull

Faits saillants :

  • Au Québec, plus de 1 000 organisations, dont environ 500 entreprises et près de 200 organismes de recherche et développement, sont actives dans le secteur des technologies propres, qui procure plus de 30 000 emplois et génère des revenus totaux de 10,7 milliards de dollars.
  • Afin d’appuyer l’élaboration du Plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023, 160 organisations, y compris 55 entreprises, ont participé à des consultations publiques à l’automne 2017, lesquelles ont permis de cerner les principaux défis à relever et de définir des pistes de solutions potentielles.
  • Les principales allocations de l’enveloppe de 147,5 millions de dollars destinée à ce nouveau plan d’action se détaillent comme suit :
    • Axe 1 – Des entreprises plus vertes dans toutes les régions du Québec : 73,4 millions de dollars;
    • Axe 2 – Des entreprises de technologies propres innovantes et à la conquête des marchés : 68,6 millions de dollars;
    • Axe 3 – Un environnement d’affaires favorable à la croissance et aux technologies propres : 4,5 millions de dollars.

Liens connexes :
Pour consulter le Plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018‑2023 – Vers une économie plus verte et prospère, visitez le www.economie.gouv.qc.ca/PACTP.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation sur les réseaux sociaux :
Twitter : twitter.com/economie_quebec
Facebook : www.facebook.com/EconomieQc
LinkedIn : www.linkedin.com/company/362721
YouTube : www.youtube.com/user/MDEIEQuebec

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2018/13/c8200.html